la determination rationnelle de la ration alimentaire des poissons,  - hatchery intensive development, hatchery and fish farming development, the new hatchery technologies, the recent fish farming studies, hatcheries material and technologies, intensive fish farming development, fish farming  studies technologies and  material, fish farming feasibility, fish farm conception technologies material, shell farmingla determination rationnelle de la ration alimentaire des poissons,  - hatchery intensive development, hatchery and fish farming development, the new hatchery technologies, the recent fish farming studies, hatcheries material and technologies, intensive fish farming development, fish farming  studies technologies and  material, fish farming feasibility, fish farm conception technologies material, shell farmingla determination rationnelle de la ration alimentaire des poissons,  - hatchery intensive development, hatchery and fish farming development, the new hatchery technologies, the recent fish farming studies, hatcheries material and technologies, intensive fish farming development, fish farming  studies technologies and  material, fish farming feasibility, fish farm conception technologies material, shell farming
Aquaculture
° Home
° News
° Aquaculture Engineering
° References
° Where to find us ?
° Contact
° Jobs, placements

Marine farms, hatcheries
° Marine farms
° Marine hatcheries

Shellfish purification
° Shellfish purification units
° Stations capacities

Packaging
° Packaging units

Public aquariums
° Public and private aquarium
° Museography

Quality and Agreement Approach
° Sanitary accreditation
° Control and certification

Environmental Impact study
° Reglementation and Environmental Impact Studies
° Environmental Impact Study

Technical guidance
° Aeration
° Feeding
° Packaging
° Electricity and energy
° Rearing Enclosures Tanks and cages
° Filtration
° Measures and analysis
° Navigation
° Pumping
° Products and Treatments
° Sterilization/Sterilisation
° Heating and Cooling
° Transformation
° Sorting and counting
° Farming Technologies
° Services
° Training
° French Aquaculture Institute
° Directory

La détermination rationnelle de la ration alimentaire des poissons

Lors de l’utilisation de distributeurs automatiques d’aliments
L'utilisation de dispositifs mécaniques ou automatiques pour distribuer l'aliment au poisson nécessite le calcul à priori de la quantité d'aliment à distribuer. En effet, le nourrissage en fonction du comportement n'est pas possible et l'appréciation de la satiété est difficile dans ce cas, sauf à mettre dans le distributeur une ration en excès, donc à consentir à un certain niveau de gaspillage incompatible avec la rentabilité de l'élevage.
La détermination a priori d'une ration n'est pourtant pas si évidente que cela, car elle suppose une bonne connaissance des besoins des poissons. L'utilisation des tables de rationnement fournies par le fabricant de l'aliment utilisé n'est pas forcément la meilleure solution. En effet ces tables reposent sur des évaluations de besoins approximatives et doivent être adaptées par les éleveurs aux particularités de leurs élevages. Elles sont établies en général en fonction de la composition de l'aliment, et notamment de sa densité énergétique, mais leur principal défaut est de ne pas tenir compte de la vitesse de croissance. Or celle-ci est le facteur essentiel de détermination des besoins.
La méthode décrite ci-après permet de calculer la quantité d'aliments à distribuer à partir des performances de croissance et de la "qualité" de l'aliment.
Le taux de rationnement journalier, exprimé en pourcentage de la biomasse, peut se calculer de la manière suivante:


TR=TC* IC 


avec :


  • TR: taux de rationnement en % jour,
  • TC: taux de croissance en % jour
  • IC: indice de conversion
L'index de conversion (IC) varie essentiellement avec la taille des poissons et la qualité de l'aliment: densité énergétique et digestibilité (figure 1). Il peut également constituer un objectif ou une limite que se fixe l'éleveur.




Figure 1: indice de conversion de la truite fario en fonction du poids et de la densité énergétique de l'aliment utilisé


Le taux de croissance (TC) est conditionné par le potentiel génétique de l'espèce ou de la souche utilisée et les conditions d'élevage (concentration en oxygène dissous, densité, etc.). Il peut être déterminé par l'éleveur en fonction de ses propres objectifs parmi lesquels on peut citer:
- la maîtrise de l'indice de conversion: la recherche de la croissance maximale est coûteuse en terme de transformation de l'aliment.
- la maîtrise de la qualité, notamment du taux d'engraissement.
- la recherche de la meilleure adéquation aux contraintes du marché: choix prévisionnel de la période de commercialisation par modulation de la croissance.
Quel que soit l'objectif de l'éleveur, il doit anticiper le taux de croissance pour calculer le taux de rationnement sur la période à venir. Il dispose pour cela de plusieurs possibilités:
- fixer a priori le poids à la fin de la période pour laquelle il calcule la ration. Il doit dans ce cas s'assurer de la possibilité réelle d'atteindre ce poids (potentiel des animaux, température de l'eau, etc.),
- utiliser comme taux de croissance le même taux que celui obtenu sur la période comprise entre les 2 pesées précédentes. Rappelons que le taux de croissance se calcule de la manière suivante:


TC =  Ln(P2) - Ln(P1)   x 100
D


avec :


  • P2 : poids en fin de période.
  • P1 : poids moyen en début de période
  • D : durée de la période en jours
  • Ln : logarithme népérien
Dans ce cas également, l'éleveur doit interpréter la croissance pour ne pas générer de situation à problème, par exemple celle qui pourrait résulter de la projection d'un taux de croissance anormalement faible ou calculé à partir de pesées peu fiables.
Utiliser un modèle de croissance pour évaluer le poids atteint à la fin de la période pour laquelle est calculée la ration alimentaire. Il peut pour cela utiliser différents modèles de croissance. Le modèle de MULLER FEUGA est particulièrement fiable, et malgré son apparente complexité, il est en fait relativement facile à utiliser. Il peut de toute façon être mis sous forme d'abaques de croissance plus aisés à manipuler (figure 2).


 


Figure 2 : abaque de croissance (taux de croissance en % jour) établie pour une souche de truite fario en eau douce à partir du modèle de MULLER FEUGA avec le paramétrage suivant:
a=-0.115, b=-0.140, qM=22, qm=3, m=0.66667)


Exemple de calcul de ration


IC= 0.9
Poids à la dernière pesée (P1): 210 g
Poids projeté pour la fin de la période: 235 g
Durée de la période: 7 jours 



                        ln(235)-ln(210)
soit un taux de croissance TC= ------------------- x 100 = 1,6 % jour
                      7


et un taux de rationnement TR = 0.9 x 1.6 =1.44 % jour


La procédure de calcul du taux de rationnement est explicitée dans l'exemple ci-dessus.


Le taux de rationnement obtenu doit être multiplié par la biomasse en place dans le bassin pour obtenir la quantité d'aliment à mettre à disposition des poissons dans le distributeur. Il est évident que cette méthode n'apportera les résultats escomptés que si la biomasse est correcte, donc que l'effectif et le poids moyen sont connus avec une précision suffisante. La ration doit être recalculée si au cours de la période les conditions changent par rapport à celles retenues pour le calcul (par exemple variation de température importante susceptible de modifier le poids prévisionnel).


Il existe d'autres méthodes de calcul de la ration alimentaire. Celle proposée par CHO est particulièrement intéressante car elle permet de déterminer les besoins en aliment en fonction des besoins en énergie des poissons (fonction de leur taille, de leur croissance et de la température de l'eau) et de la densité énergétique de l'aliment.
Enfin, les travaux récents de Boujard montrent qu'il est possible de piloter les distributeurs d'aliment à l'aide d'un ordinateur qui interprète la demande des poissons exprimée par l'intermédiaire de tiges tactiles positionnées dans les bassins.





RETOUR


© 2008 - 2017 www.aquaculture-engineering.com
Aqualog
Bouée Borha
Corniche du Bois Sacré
Marépolis Est
83500 La Seyne sur Mer
Tél. : 04 94 10 26 26
Fax : 04 94 10 26 30

Haut