les aliments complets secs,  - hatchery intensive development, hatchery and fish farming development, the new hatchery technologies, the recent fish farming studies, hatcheries material and technologies, intensive fish farming development, fish farming  studies technologies and  material, fish farming feasibility, fish farm conception technologies material, shell farmingles aliments complets secs,  - hatchery intensive development, hatchery and fish farming development, the new hatchery technologies, the recent fish farming studies, hatcheries material and technologies, intensive fish farming development, fish farming  studies technologies and  material, fish farming feasibility, fish farm conception technologies material, shell farmingles aliments complets secs,  - hatchery intensive development, hatchery and fish farming development, the new hatchery technologies, the recent fish farming studies, hatcheries material and technologies, intensive fish farming development, fish farming  studies technologies and  material, fish farming feasibility, fish farm conception technologies material, shell farming
Aquaculture
° Home
° News
° Aquaculture Engineering
° References
° Where to find us ?
° Contact
° Jobs, placements

Marine farms, hatcheries
° Marine farms
° Marine hatcheries

Shellfish purification
° Shellfish purification units
° Stations capacities

Packaging
° Packaging units

Public aquariums
° Public and private aquarium
° Museography

Quality and Agreement Approach
° Sanitary accreditation
° Control and certification

Environmental Impact study
° Reglementation and Environmental Impact Studies
° Environmental Impact Study

Technical guidance
° Aeration
° Feeding
° Packaging
° Electricity and energy
° Rearing Enclosures Tanks and cages
° Filtration
° Measures and analysis
° Navigation
° Pumping
° Products and Treatments
° Sterilization/Sterilisation
° Heating and Cooling
° Transformation
° Sorting and counting
° Farming Technologies
° Services
° Training
° French Aquaculture Institute
° Directory

Les aliments complets secs

Les aliments piscicoles sont originaux de par leur forte à très forte teneur en proteines et lipides et leur faible teneur glucidique (sauf pour les poissons d’étang).
L’étendue de la gamme de tailles des particules est aussi originale : de l’aliment larvaire de quelques centièmes de micromètres à l’aliment pour reproducteur de 11 à 13 millimètres. La disponibilité de l’aliment pour chaque individu en dépend.
Les matières premières principales sont les farines de poissons, farines de crustacés, farines de viande, de sang, protéines d’origine végétale, huile de poisson, céréales et issues de céréales. Ce sont les sources de macroéléments énergétiques : protéines, lipides, glucides, fibres. Les microéléments (minéraux, vitamines, additifs, conservateurs) sont incorporés sous forme de prémélange.
Pour les aliments larvaires, des additifs très spéciaux sont employés (attractants, enzymes...). Le contraste de couleur entre particule et le système d’élevage peut aussi modifier la prise d’aliment.
L’objectifs des industriels est la fabrication d’un granulé régulier sans poussière, résistant à la manipulation, de texture appétissante, de densité appropriée au comportement du poisson.
Deux procédés principaux sont utilisés pour la mise en forme des granulés : 


Aliment pressé
Le mélange sous forme de farine est compressé par deux galets au travers d'une filière perforée.
A la sortie de la filière, des couteaux coupent le granulé.


 


Aliment extrudé
Le mélange sous forme de farine est convoyé par des vis à pas variable, munies également de contre-filets dans un fourreau chauffé.
L'élévation de la pression et de la température au sein du mélange induisent une cuisson et une gélatinisation de l’amidon du mélange.
En sortie de fourreau une filière forme le granulé, un couteau rotatif le coupe.
Le retour à pression et température ambiante provoque l'expansion du granulé (le flash).


Conséquences
Granulé pressé :


  • dense
  • non structuré
Granulé extrudé :


  • densité maitrisée
  • structuré-solide
  • porosité
L'apport de matières grasses complémentaires (huile) se fait par enrobage sur le granulé fini.


Comparaisons de structures des deux principes de fabrication


 


Le granulé pressé ne peut titrer que 14 % de matières grasses au maximum (compromis solidité-teneur en huile). Au delà le granulé est fragile, friable (livraison vrac et automatisation de la distribution impossible).
Le granulé extrudé, du fait de sa porosité, peut admettre une quantité d'huile très nettement supérieure (25 à 30 %).
D'autre part, la solidité et la densité maîtrisées du granulé extrudé permettent de fournir des granulés flottants ou coulants ne se délitant pas dans l'eau.





RETOUR


© 2008 - 2017 www.aquaculture-engineering.com
Aqualog
Bouée Borha
Corniche du Bois Sacré
Marépolis Est
83500 La Seyne sur Mer
Tél. : 04 94 10 26 26
Fax : 04 94 10 26 30

Haut