trieurs a poissons,  - hatchery intensive development, hatchery and fish farming development, the new hatchery technologies, the recent fish farming studies, hatcheries material and technologies, intensive fish farming development, fish farming  studies technologies and  material, fish farming feasibility, fish farm conception technologies material, shell farmingtrieurs a poissons,  - hatchery intensive development, hatchery and fish farming development, the new hatchery technologies, the recent fish farming studies, hatcheries material and technologies, intensive fish farming development, fish farming  studies technologies and  material, fish farming feasibility, fish farm conception technologies material, shell farmingtrieurs a poissons,  - hatchery intensive development, hatchery and fish farming development, the new hatchery technologies, the recent fish farming studies, hatcheries material and technologies, intensive fish farming development, fish farming  studies technologies and  material, fish farming feasibility, fish farm conception technologies material, shell farming
Aquaculture
° Home
° News
° Aquaculture Engineering
° References
° Where to find us ?
° Contact
° Jobs, placements

Marine farms, hatcheries
° Marine farms
° Marine hatcheries

Shellfish purification
° Shellfish purification units
° Stations capacities

Packaging
° Packaging units

Public aquariums
° Public and private aquarium
° Museography

Quality and Agreement Approach
° Sanitary accreditation
° Control and certification

Environmental Impact study
° Reglementation and Environmental Impact Studies
° Environmental Impact Study

Technical guidance
° Aeration
° Feeding
° Packaging
° Electricity and energy
° Rearing Enclosures Tanks and cages
° Filtration
° Measures and analysis
° Navigation
° Pumping
° Products and Treatments
° Sterilization/Sterilisation
° Heating and Cooling
° Transformation
° Sorting and counting
° Farming Technologies
° Services
° Training
° French Aquaculture Institute
° Directory

Trieurs à poissons

Le tri du poisson est pratiqué dans le domaine des pêches maritimes et de l'aquaculture.
Pour les pêcheurs, le plus souvent, l'objectif est de trier rapidement des grandes quantités de poisson, tri d'espèces et tri de tailles.
Pour les aquaculteurs, le tri automatique doit permettre de réaliser des lots (bandes) homogènes de poissons vivants peu ou pas stressés ou endommagés (Figure jointe).
Le classement des principes, méthodes et matériels utilisés peut être schématiquement
représenté selon le schéma suivant :

Tri du poisson vivant

    * Tri, surveillance, comptage optique

Les poissons doivent être en bon état, peu stressés. L'objectif n'est pas le tri au sens large, mais l'estimation en nombre (et en taille) du contenu d'une cage. Les poissons sont forcés devant un passage doté d'une caméra sous-marine, associée à un système informatique d'analyse de tailles et comptage. La gamme de tailles discriminée varie de 20 g à 1 kg (Aquavision). La masse d'eau et de poisson analysée peut atteindre 2 t/h. Le système informatique, doté d'un logiciel d'auto-apprentissage, permet la visualisation des images, et donc une surveillance en routine. La version de ce système permet de compter et décompter par taille les alevins et juvéniles de turbots (500 poissons / mn).
L'origine du matériel provient des systèmes de comptage de poissons dans les ouvrages de franchissement d'obstacles par les poissons migrateurs. C'est un équipement expérimental de très petite série.

    * Tri manuel d'alevins par barreau et grille

Le principe est le même que pour les poissons morts. La dimension qui permet la discrimination est la "largeur" du maître-couple (la plus grosse section transversale). Le tri est assuré par une grille constituée de barres rondes parallèles longitudinales immergées dans une caisse en matière plastique.
La manipulation est manuelle, la précision est faible pour ne pas blesser les animaux, mais suffisante compte-tenu du réglage et manipulation manuels.
Les performances peuvent être de 10 000 poissons / heure (bar, daurade) sur cage ou barge ou praticable en raison du faible poids et encombrement.

    * Tri d'alevins par grillage à maille soudée

L'objectif est de manipuler de jeunes alevins, de dédoubler les charges. Le tri en lots de taille se fait par des passages volontaires des poissons à travers des grillages à maille ronde ou quadrangulaire émoussée. On dispose d'une série de tamis de mailles décroissantes. La qualité du produit et les rendements ne dépendent que de la qualité du manipulateur, pisciculteur-écloseur, alevineur. C'est un système classique, traditionnel des écloseries de poissons de type pisciculture de repeuplement.

    * Tri de jeunes et adultes pour homogénéisation de lots

Les animaux sont des jeunes à calibrer ou des animaux de quelques dizaines ou quelques centaines de grammes (jusqu'à 6 kg !) destinés à la vente. Les trieurs classiques sont des trieurs à barres rondes longitudinales.
Sous-système d'arrosage des canaux de tri, le système de réglage de l'écartement des canaux permet un calibrage précis, un fort débit jusqu'à 4 à 5 t/h, pour des animaux de poids variant de 5 à 1 500 g, triés en 4 classes de taille/poids.
Associés à un élévateur, ces trieurs automatiques permettent une gestion et un suivi rigoureux du cheptel (suivi informatique de l'environnement, de l'alimentation, et des performances zootechniques).

    * Tri actif par rigole et doigt pousseur

Le poisson, constamment aspergé mais hors de l'eau, tombe en position verticale dans une rigole, dans un couloir dont le fond est ouvert et de largeur croissante.
Un doigt pousseur déplace le poisson qui tombe dès que l'espace inter-barres est supérieur à sa plus grande largeur.
Un variateur de vitesse du doigt pousseur (10 à
30 m/mn) permet le réglage du débit en fonction de la taille et de la densité de l'espèce. Il faut bien positionner à la main les individus.
Les performances annoncées peuvent être 2,4 t/h pour des huîtres de 220 g à 25 m/mn, par canal.
Le système parait stressant.

Ensemble de tri-comptage pour étang

Cet ensemble de matériel permet d’optimer le tri-comptage en pisciculture d’eau douce et en étang. Ces appareil permettent, le triage, le pesage, le chargement, le déplacement d’un bassin à l’autre de la biomasse, le comptage.

Caractéristiques techniques :
capacité 15000 kg/h
dimensions : hauteur 2,20 m, largueur 1,00 m, longueur 2,50 m.
Pression : environ 0,4 bar
tuyau de refoulement : Diam 150 mm
Réservoir soumis à pression : capacité env. 500 l
Elévation : env. 5 m
Fonctionnement : en fermant la sortie du réservoir vide. Pas de fermeture de l’entrée du réservoir ou du tuyau.

Trieurs standard semi-automatique

Machine standard pour les petites et moyennes productions, cette calibreuses fournis un excéllent travail semi-automatique, elle peut être utilisée pour toutes espèces d’eau douces ou de mer.
Capacité : 0,5 à 1 tonnes/h
3 sorties, calibrage de 1 à 200 grs

Trieurs à anguilles

Trois calibres de tris par passage. 10 tonnes d'anguilles sont triées en 5 heures environ. Structure en acier zingué à chaud, cuve en acier zingué ou en acier inox. Crochet de traction pour un déplacement facile. Pompe auto- amorçante de 4 m de tuyaux flexibles avec soupape au pied. Tableau de commande électrique.
Grille de tri : en PVC ou en aluminium anti-corrosion anodisé.

Caractéristiques techniques :
Pompe : HP1
Longueur : 4.20 m
Largeur :1.90 m
Hauteur : 1.10 m
Poids : 450 kg

Bioscanner

Ce système de comptage de poissons offre aux utilisateurs tels que les aquaculteurs, les transformateurs et les scientifiques, les avantages suivants :
Calcul de la biomasse dans les cages, les réservoirs et les bacs de grossissement.
Estimation et échelonnage exacte des populations dans les cages, les étangs, etc...
Calcul précis des niveaux d'alimentation
Livraison d'un nombre exact de poissons

Ce bioscanner est capable de compter simultanément le nombre exact de poissons transporté dans les différentes unités.
Avec quatre conduites de rentrées de données, il est possible de compter en mÍme temps des poissons de tailles différentes. Le nombre de poisson de chaque catégorie est affiché à l'écran séparément. Avec l'option de comptage, le compteur émet un signal acoustique dès que le nombre de poissons voulu est atteint.

Caractéristiques : Précision : 98 à 100 %
Taille des poissons : de 3 g à 6 kg
Capacité : jusqu'à 8000 poissons/canal/ heure Jusqu'à 50.000 poissons / tunnel de comptage
Avec une capacité d'environ 5 à 8000 poissons par canal, le système permet le comptage de 20 à 32.000 poissons par heure. Le scanner basé sur un microprocesseur utilise une algorithme adaptable pour faire la distinction entre, et compter, deux poissons arrivant vers le canal au même moment.


 


To contact AQUALOG


aqualog@aqualog.fr                Tél. : 0033 (0)4 94 10 26 26




 





RETOUR


© 2008 - 2017 www.aquaculture-engineering.com
Aqualog
Bouée Borha
Corniche du Bois Sacré
Marépolis Est
83500 La Seyne sur Mer
Tél. : 04 94 10 26 26
Fax : 04 94 10 26 30

Haut